Van Bard

Que dit la loi concernant l’aménagement ?

Il n’existe aucune contre-indication en Belgique (2018), mais il y a bien entendu des différences concernant les permis, contrôles techniques et taxes.

Tout dépend de votre aménagement.

Si vous fixez celui-ci à la carrosserie, et qu’il comprend au moins une couchette, une table (amovible ou non), un coin cuisine et des rangements, vous entrez alors dans la catégorie de véhicule M1 de type “Autocaravane”. Si la première immatriculation est postérieure au 31 mars 2003, vous devrez poser des ceintures de sécurité sur tous les sièges, sauf s’ils sont disposés latéralement. 

Si votre aménagement ne comprend qu’une partie des éléments sus-mentionnés, et que la longueur de l’espace de chargement est au moins égale à 50% de la longueur de l’empattement —a priori toujours le cas pour un van—, vous êtes dans la catégorie N1 “Utilitaire“. Je vous conseille vivement de viser cette catégorie : pas de taxe de mise en circulation et taxe de circulation annuelle abordable, entre 35 et 150 euros en fonction de la masse. Pas d’Eco-malus non plus.

Un autre changement de catégorie possible dépend de la Masse Maximale Autorisée. Si vous dépassez les 3,5T, vous entre dans la catégorie plus variée des utilitaires lourds (camions, tracteurs). Il s’agit ici d’une différence plus problématique : le permis B ne suffit plus, et vous aurez bien évidemment des restrictions sur la route. Ne dépassez pas les 3,5T…

En dehors de ces informations administratives et fiscales, consultables dans le détail sur les sites de la GOCA et du SPW, il faut également penser à la vie quotidienne, abordée sur cette page.